AHKAM NUN AS SAKINA ( partie 1 )

Publié le par tajweed

 undefined

  

 

La lettre noun (ن) sans voyelle est appelée

«  NUN AS SAKINA »

 

Quand à AT TANWIN :

TERMINAISON D 'UN MOT PAR « AN / IN / ou OUN . 

APRES UN NUN SAKINA OU UN TANWIN , il faudra appliquer selon le cas l'une des quatres règles suivantes :

>>>> LA CLARIFICATION / الإظهار

>>>> L'ASSIMILATION / الإدغام

>>>> LA SUBSTITUTION / الإقلاب

>>>> OU LA DISSIMULATION / الإخفء

 

 

 

 

1) La clarification - الإظهار

 

On applique cette règle quand le noun as-sâkina ou le tanwîn est suivi par l'une des 6 lettres suivantes :

( Ces lettres ne modifient pas la prononciation du Noun As-sâkina et du tanwîn, mais il faut clairement les prononcer )

 

ح

أ

خ

غ

ع

ه

 

EXEMPLES :

 

أ

[112/4] وَلَمْ يَكُن لَّهُ كُفُواً أَحَدٌ

ح

[108/2] فَصَلِّ لِرَبِّكَ وَانْحَرْ

خ

[106/4] الَّذِي أَطْعَمَهُم مِّن جُوعٍ وَآمَنَهُم مِّنْ خَوْفٍ

غ

[95/6] إِلَّا الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ فَلَهُمْ أَجْرٌ غَيْرُ مَمْنُونٍ

ع

[1/7] صِرَاطَ الَّذِينَ أَنعَمتَ عَلَيهِمْ غَيرِ المَغضُوبِ عَلَيهِمْ وَلاَ الضَّالِّينَ

ه

[97/2] سَلَامٌ هِيَ حَتَّى مَطْلَعِ الْفَجْرِ

 

 

 

2) L'assimilation - الإدغام

 

On applique cette règle quand le noun as-sâkina ou le tanwîn est suivi par l'une des 6 lettres suivantes :

( Alors ces deux lettres ne deviennent plus qu'une seule lettre avec renforcement [chadda]. Elle peut-être de 2 types, ou TOTALE ou PARTIELLE )

 

ر

ل

م

ن

و

ي

 

ASSIMILATION PARTIELLE

( avec nasillement )

[idghâm nâqisa bi ghounna]

 

Quand une des lettres suivantes :

م

ن

و

ي

SUIT UN NUN SAKINA ou AT TANWIN >>>> il s'ensuit une ASSAIMILATION AVEC NASILLEMENT DU SON DE LA LETTRE suit le Noun (ن).

( Le Noun (ن) disparait donc mais on prononce la lettre qui suit avec nasillement [Ghounna] )

EXEMPLE :

 

ن

[88/3] عَامِلَةٌ نَّاصِبَةٌ

م

[104/9] فِي عَمَدٍ مُّمَدَّدَةٍ

و

[111/1] تَبَّتْ يَدَا أَبِي لَهَبٍ وَتَبَّ

ي

[99/6] يَوْمَئِذٍ يَصْدُرُ النَّاسُ أَشْتَاتاً لِّيُرَوْا أَعْمَالَهُمْ

 

 

 

ASSIMILATION TOTALE

( sans nasillement )

[idghâm kalima bila ghounna]

 

Quand une des lettres suivantes :

ر

ن

ل

 

SUIT UN NUN SAKINA ou AT TANWIN >>>> LE NUN disparaît sans nasillement .

EXEMPLE :

 

ر

[101/7] فَهُوَ فِي عِيشَةٍ رَّاضِيَةٍ

ل

[112/4] وَلَمْ يَكُن لَّهُ كُفُواً أَحَدٌ

 

 

Remarques

 

Si le noun as-sâkina ou le tanwîn est suivi par l'une des 6 lettres du Idghâm dans le même mot, alors on n'applique pas la règle d'assimilation [Al-Idghâm], mais celle de clarification [Al-Izhâr].

 

Exemples : [dounya], [Sinwân]

 

- Il est important de bien sortir le son du nez et non de la langue lors du nasillement [Al-Ghounna].

 

- Attention à ne pas prononcer tout le mot avec le nez, mais juste la lettre concernée.

 

Publié dans AHKAM NUN AS SAKINA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

halima 26/11/2014 16:40

Ma hiya ahlam noun as sakina wattanwin